Alerte de l’AMF et de l’ACPR à destination des épargnants

 

Dans un communiqué du 26 mars 2020, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) mettent en garde les épargnants contre les risques d’arnaques dans le contexte de l’épidémie du coronavirus (Covid-19)[1].

Ce communiqué commun précise que « dans le cadre de leurs missions respectives de protection de l’épargne et des clients des secteurs de la banque et de l’assurance, appellent le public à la plus grande vigilance face au risque d’escroqueries dans le contexte de l’épidémie de covid‑19 et de repli des marchés financiers ».

En effet, les régulateurs rappellent que les escroqueries peuvent prendre différentes formes « par exemple des propositions de placements présentés comme une valeur refuge au travers de biens tangibles (tels que l’or, les métaux précieux, les grands crus ou whiskys, etc.), de faux produits bancaires ou d’assurance cumulant des caractéristiques très attractives (rendement élevé et absence de risque, rapidité de souscription et absence de vérification du profil de l’emprunteur, etc.), d’appels frauduleux aux dons ou encore d’investissements dans des entreprises, cotées en bourse ou non, supposées tirer profit de l’épidémie et voir leur valorisation augmenter ».

L’AMF et l’ACPR constatent notamment, de la part des fraudeurs, l’utilisation de mots-clés liés au COVID-19 à partir desquels ils tiennent alors des discours mensongers, jouant sur des ressorts tels que la peur de la crise sanitaire à laquelle la France fait face.

Dans ce contexte, les régulateurs rappellent les règles de vigilance à observer avant la réalisation de tout investissement ou souscription, et principalement celle de ne jamais communiquer ses coordonnées bancaires et/ou autres données personnelles en ligne sur Internet ou par courriel.

Le risque d’arnaques financières ne résulte évidemment pas de l’épidémie liée au Covid 19 et l’AMF met régulièrement en garde les investisseurs comme le soulignait son président, Robert Ophèle, en septembre 2019 dans « La lettre de l’observatoire de l’épargne de l’AMF » en indiquant « Les équipes de l’AMF s’investissent au quotidien pour détecter les éventuelles offres suspectes ou non autorisées, et alerter le public […]. Cependant, le meilleur rempart face aux arnaques reste la vigilance de l’épargnant. Elle est incontournable. Le premier des réflexes de prudence est simple : ne jamais oublier que le placement miracle n’existe pas et qu’il n’y a pas rendement élevé sans risque élevé » .

Toutefois, il est certain que le risque s’accroît dans un contexte de crise sanitaire et d’incertitude quant à l’avenir puisqu’en ces temps de confinements, deux facteurs rendent les escroqueries plus propices qu’à l’accoutumée.

En premier lieu, les français surfent massivement sur internet, multipliant, de manière significative, les proies potentielles auxquelles les arnaqueurs peuvent s’attaquer.

En second lieu, la chute des marchés (entre 30 et 40% depuis la mi-février 2020) conduit de nombreux épargnants à imaginer qu’après une  telle chute , il y aura nécessairement un rebond, et donc, de belles plus-values à la clé pour ceux qui auront investi en bas du cycle.

Ces épargnants, en général novices sont donc naturellement des proies faciles pour des personnes mal intentionnées.

Dans ce contexte de crise, le gouvernement rappelle, via son portail économie.gouv.fr que « Depuis l’apparition des premiers cas de Coronavirus, les arnaques de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient »[2].

Outre les mises en garde concernant les vaccins, médicaments, et attestations de sortie, le gouvernement rappelle également « qu’il faut rester vigilant face aux offres d’investissements financiers. Ces offres peuvent revêtir dans le contexte actuel différentes formes : placements dans des valeurs dites « refuges » (or, métaux précieux, vin…) ou investissements avantageux dans des entreprises supposées générer des profits pendant l’épidémie de Coronavirus ».

En conclusion, il est recommandé au public, avant de réaliser toute opération, de vérifier la fiabilité des différents sites et/ou sociétés d’investissement en consultant leur agrément sur les sites de l’AMF et de l’ACPR. L’AMF a par ailleurs établi une liste des sociétés ayant reçu une mise en garde ou ayant usurpé l’identité d’acteurs régulés[3].

Outre la souscription à des produits souvent fictifs engageant une perte en capital pour l’investisseur, les fraudeurs cherchent également, à travers ces processus malveillants à collecter les données personnelles et bancaires des individus, ce qui leur permettra, par la suite, d’effectuer diverses fraudes.

[1] https://www.amf-france.org/fr/actualites-publications/communiques/communiques-de-lamf/lamf-et-lacpr-mettent-en-garde-le-public-contre-les-risques-darnaques-dans-le-contexte-de-lepidemie

[2] https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/arnaques-liees-au-coronavirus

[3] https://www.amf-france.org/fr/espace-epargnants/proteger-son-epargne/listes-noires-et-mises-en-garde.

Nos dernières newsletters

Sanctions contre la Russie : Développements récents (Mise à jour du 18 octobre 2022)

L’UE adopte de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie.  Le 6 octobre 2022, le Conseil de l’Union européenne a adopté un huitième train de sanctions à l’encontre de la Russie suite à de récentes actions tentées par le gouvernement russe dans le cadre d’opérations militaires spéciales en Ukraine. Outre l’extension de la liste des […]

Desk Moscou

+

Russie contre mesures : Développements récents (Mise à jour du 29 septembre 2022)

Adoption de la procédure d’approbation des transactions portant sur les actions d’une SARL russe Le 19 septembre 2022, le gouvernement russe a introduit des amendements établissant une procédure d’approbation des transactions portant sur des actions de sociétés à responsabilité limitée russes. Ces transactions sont considérées comme des opérations contrôlées et doivent être approuvées par la […]

Desk Moscou

+

Sanctions contre la Russie : Développements récents (Mise à jour du 13 septembre 2022)

CONTRÔLE DES OPÉRATIONS AVEC DES ACTIONS D’UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE Le 8 septembre 2022, le président russe a publié le décret n° 618 « Sur la procédure spéciale pour l’exécution de certaines transactions (opérations) » (the “Decree”). Le décret prévoit de nouvelles règles, spécifiquement pour les opérations impliquant le transfert de parts dans des SARL russes […]

Desk Moscou

+

Russie contre mesures : Développements récents (Mise à jour du 19 août 2022)

La Russie a adopté une série de nouvelles mesures. Le président a notamment introduit de nouvelles restrictions concernant les transactions portant sur les actions de certaines sociétés russes. Le gouvernement a ajouté de nouvelles juridictions à la liste des États inamicaux. Dans le même temps, la Banque Centrale Russe a suspendu certaines des restrictions qu’elle […]

Desk Moscou

+

Sanctions contre la Russie : Développements récents (Mise à jour du 9 août 2022)

Le 21 juillet 2022, le Conseil de l’UE a adopté un septième paquet de sanctions visant la Russie. Ce nouveau paquet établit de nouvelles interdictions et exemptions pour les sanctions sectorielles. Il vise également de nouvelles personnes et entités, dont la Sberbank. En outre, les États-Unis ont étendu leurs sanctions individuelles. Vous trouverez ci-dessous un […]

Desk Moscou

+

Décision du juge portant sur la nomination d’un expert : revirement et précision de la jurisprudence

Dans les cas où la loi renvoie à l’article 1843-4 du Code civil pour fixer les conditions de prix de la cession des droits sociaux d’un associé, le président du tribunal saisi d’une contestation peut décider de désigner un expert chargé de déterminer la valeur des droits sociaux cédés. Un tel expert peut également être […]

Paris | CONTENTIEUX COMMERCIAL DES AFFAIRES

+

Russie contre mesures : développements récents (Mise à jour du 12 juillet 2022)

La Russie a adopté une série de nouvelles mesures. En particulier, le Président et le gouvernement ont introduit de nouvelles mesures qui facilitent principalement les opérations impliquant des devises étrangères. Les lois sur la légalisation de l’importation parallèle et sur les pouvoirs supplémentaires du Président sont entrées en vigueur. Certaines initiatives juridiques ont été rejetées […]

Paris, Desk Moscou

+

Sanctions contre la Russie. Développements récents

Le 22 février 2022, le président russe Vladimir Poutine signe les lois ratifiant les accords avec les républiques populaires de Donetsk et de Louhansk (DNR et LNR), les reconnaissant comme des États indépendants. Le 24 février 2022, le président Poutine a annoncé une « opération militaire spéciale » en Ukraine. Des sanctions ont été adoptées à l’encontre […]

Desk Moscou

+

Russie contre mesures : développements récents (mise à jour du 1er Juin 2022)

La Russie a adopté une série de contre-mesures en mai. Le président a publié un décret établissant une procédure spéciale pour l’exécution des obligations envers les titulaires étrangers de droits de propriété intellectuelle. Le décret vise une série de titulaires de droits de propriété intellectuelle et prévoit que les paiements doivent être effectués en roubles […]

Desk Moscou, Paris

+

Russie contre mesures : développements récents (mise à jour du 3 Mai 2022)

Aujourd’hui, le Président a signé une nouvelle ordonnance introduisant certaines restrictions sur les transactions impliquant des personnes sanctionnées. L’ordonnance ne prévoit pas de liste de ces personnes ciblées – le gouvernement doit préparer une liste dans les dix jours. Par ailleurs, la Russie a proposé plusieurs initiatives juridiques pour contrer les sanctions introduites. Ces initiatives […]

Desk Moscou, Paris

+

Russie contre mesures : développements récents (mise à jour du 13 avril 2022)

L’initiative juridique initiale sur l’administration externe des sociétés étrangères (également connue sous le nom de « projet de loi de nationalisation ») a été mise en attente, selon une information publiée le 11 avril 2022 par Izvestia. 1 Trois sources au sein du gouvernement ont confirmé que, « étant donné que la plupart des entreprises n’ont fait que […]

Desk Moscou

+