COVID-19 et protection des données de santé

 

1. L'EMPLOYEUR NE PEUT PAS, EN PRINCIPE, COLLECTER DE DONNÉES DE SANTÉ RELATIVES AU COVID-19

En principe l’employeur ne peut pas prendre des mesures susceptibles de porter atteinte au respect de la vie privée de ses salariés, notamment par la collecte de ses données de santé ou d’informations relatives à la recherche d’éventuels symptômes (art. 9 du RGPD et art 6 de la loi Informatique et Libertés).

À cet égard, la CNIL vient de préciser, dans ses recommandations relatives au Covid-19 publiées le 6 mars 2020, qu’il est impossible pour l’employeur de mettre en œuvre, par exemple :

–  des relevés de températures corporelles de ses salariés ;

–  la collecte d’informations médicales via des fiches ou questionnaires.

Ces interdictions concernent également les visiteurs.

2. LA COLLECTE DE DONNÉES DE SANTÉ PAR L'EMPLOYEUR DEMEURE TOUTEFOIS POSSIBLE DANS LES CAS SUIVANTS

a) Lorsque les données sont volontairement communiquées par le salarié

En tant que responsable de la santé et la sécurité de ses salariés (art. L. 4121-1 du Code du travail), l’employeur peut sensibiliser ses salariés et les inviter à lui communiquer, au besoin via des canaux de communication dédiés, des informations personnelles en lien avec une éventuelle exposition au Covid-19. Dans cette hypothèse, il est recommandé à l’employeur de recueillir le consentement exprès du salarié, afin de légitimer la collecte de ses données de santé (art. 9.2, a) du RGPD).

En tout état de cause, dans la mesure où il incombe au salarié de préserver la santé et la sécurité d’autrui et de lui-même sur le lieu de travail (art. L. 4122-1 du Code du travail), le salarié est tenu d’informer spontanément son employeur en cas de suspicion de contact avec le Covid-19.

Le traitement de ces informations doit alors être limité à la seule gestion des suspicions d’exposition au virus.

b) Lorsque la collecte est sollicitée par les autorités sanitaires

Si les autorités sanitaires venaient à solliciter la collecte de données de santé des salariés auprès des employeurs, ces derniers pourraient alors fonder la licéité de leur collecte en se prévalant d’un « traitement nécessaire pour des motifs d’intérêt public dans le domaine de la santé publique, tels que la protection contre les menaces transfrontalières graves pesant sur la santé » (cf. art. 9.2, i du RGPD ainsi que ses considérants 46 et 52).

3. RECOMMANDATIONS

En cas de signalement d’une éventuelle exposition au Covid-19 par un salarié, il est recommandé à l’employeur :

–  de consigner (1.) les données communiquées par le salarié (telles que la date de l’exposition au Covid-19 ou l’identité de la personne suspectée d’avoir été exposée) ainsi que (2.) les mesures organisationnelles adoptées (par ex. : confinement, télétravail, prise de contact avec la médecine du travail) ;

–  de stocker ces données pour une durée n’excédant pas la durée de la finalité pour laquelle elles sont traitées  (art. 5 du RGPD) ;

–  de modifier en conséquence la Politique de confidentialité des salariés ;

–  de prendre en compte ce traitement dans le Registre des traitements ;

–  d’adopter toutes mesures de nature à garantir une sécurité appropriée de ces données de santé.

Nos dernières newsletters

Sanctions contre la Russie : Développements récents (Mise à jour du 18 octobre 2022)

L’UE adopte de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie.  Le 6 octobre 2022, le Conseil de l’Union européenne a adopté un huitième train de sanctions à l’encontre de la Russie suite à de récentes actions tentées par le gouvernement russe dans le cadre d’opérations militaires spéciales en Ukraine. Outre l’extension de la liste des […]

Desk Moscou

+

Russie contre mesures : Développements récents (Mise à jour du 29 septembre 2022)

Adoption de la procédure d’approbation des transactions portant sur les actions d’une SARL russe Le 19 septembre 2022, le gouvernement russe a introduit des amendements établissant une procédure d’approbation des transactions portant sur des actions de sociétés à responsabilité limitée russes. Ces transactions sont considérées comme des opérations contrôlées et doivent être approuvées par la […]

Desk Moscou

+

Sanctions contre la Russie : Développements récents (Mise à jour du 13 septembre 2022)

CONTRÔLE DES OPÉRATIONS AVEC DES ACTIONS D’UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE Le 8 septembre 2022, le président russe a publié le décret n° 618 « Sur la procédure spéciale pour l’exécution de certaines transactions (opérations) » (the “Decree”). Le décret prévoit de nouvelles règles, spécifiquement pour les opérations impliquant le transfert de parts dans des SARL russes […]

Desk Moscou

+

Russie contre mesures : Développements récents (Mise à jour du 19 août 2022)

La Russie a adopté une série de nouvelles mesures. Le président a notamment introduit de nouvelles restrictions concernant les transactions portant sur les actions de certaines sociétés russes. Le gouvernement a ajouté de nouvelles juridictions à la liste des États inamicaux. Dans le même temps, la Banque Centrale Russe a suspendu certaines des restrictions qu’elle […]

Desk Moscou

+

Sanctions contre la Russie : Développements récents (Mise à jour du 9 août 2022)

Le 21 juillet 2022, le Conseil de l’UE a adopté un septième paquet de sanctions visant la Russie. Ce nouveau paquet établit de nouvelles interdictions et exemptions pour les sanctions sectorielles. Il vise également de nouvelles personnes et entités, dont la Sberbank. En outre, les États-Unis ont étendu leurs sanctions individuelles. Vous trouverez ci-dessous un […]

Desk Moscou

+

Décision du juge portant sur la nomination d’un expert : revirement et précision de la jurisprudence

Dans les cas où la loi renvoie à l’article 1843-4 du Code civil pour fixer les conditions de prix de la cession des droits sociaux d’un associé, le président du tribunal saisi d’une contestation peut décider de désigner un expert chargé de déterminer la valeur des droits sociaux cédés. Un tel expert peut également être […]

Paris | CONTENTIEUX COMMERCIAL DES AFFAIRES

+

Russie contre mesures : développements récents (Mise à jour du 12 juillet 2022)

La Russie a adopté une série de nouvelles mesures. En particulier, le Président et le gouvernement ont introduit de nouvelles mesures qui facilitent principalement les opérations impliquant des devises étrangères. Les lois sur la légalisation de l’importation parallèle et sur les pouvoirs supplémentaires du Président sont entrées en vigueur. Certaines initiatives juridiques ont été rejetées […]

Paris, Desk Moscou

+

Sanctions contre la Russie. Développements récents

Le 22 février 2022, le président russe Vladimir Poutine signe les lois ratifiant les accords avec les républiques populaires de Donetsk et de Louhansk (DNR et LNR), les reconnaissant comme des États indépendants. Le 24 février 2022, le président Poutine a annoncé une « opération militaire spéciale » en Ukraine. Des sanctions ont été adoptées à l’encontre […]

Desk Moscou

+

Russie contre mesures : développements récents (mise à jour du 1er Juin 2022)

La Russie a adopté une série de contre-mesures en mai. Le président a publié un décret établissant une procédure spéciale pour l’exécution des obligations envers les titulaires étrangers de droits de propriété intellectuelle. Le décret vise une série de titulaires de droits de propriété intellectuelle et prévoit que les paiements doivent être effectués en roubles […]

Desk Moscou, Paris

+

Russie contre mesures : développements récents (mise à jour du 3 Mai 2022)

Aujourd’hui, le Président a signé une nouvelle ordonnance introduisant certaines restrictions sur les transactions impliquant des personnes sanctionnées. L’ordonnance ne prévoit pas de liste de ces personnes ciblées – le gouvernement doit préparer une liste dans les dix jours. Par ailleurs, la Russie a proposé plusieurs initiatives juridiques pour contrer les sanctions introduites. Ces initiatives […]

Desk Moscou, Paris

+

Russie contre mesures : développements récents (mise à jour du 13 avril 2022)

L’initiative juridique initiale sur l’administration externe des sociétés étrangères (également connue sous le nom de « projet de loi de nationalisation ») a été mise en attente, selon une information publiée le 11 avril 2022 par Izvestia. 1 Trois sources au sein du gouvernement ont confirmé que, « étant donné que la plupart des entreprises n’ont fait que […]

Desk Moscou

+